Mythes et faits sur les croisières

“Une croisière s’est avérée bonne pour la santé”, annonce le capitaine de la RCI à la fin de la croisière. Je hoche la tête en signe d’accord !

Beaucoup d’entre nous qui font des croisières pensent que c’est vrai. Je n’ai pas pu trouver de documentation, mais le passage en mer est depuis longtemps considéré comme le remède traditionnel pour les peines de cœur à la consommation. Il y a quelque chose dans le fait de regarder l’océan, d’être bercé la nuit (à peine perceptible avec les stabilisateurs d’aujourd’hui, mais ça arrive) et le calme incomparable d’une cabine intérieure bien choisie.

Si vous n’avez jamais fait de croisière, vous avez probablement entendu beaucoup de rumeurs. Voici quelques mythes sur la croisière, et les faits.

Mythe n°1. C’est trop cher.

Que diriez-vous de 4 jours de Galveston aux Caraïbes pour 299 $ ? Et comme c’est un forfait, vous pouvez faire un budget. Le prix de base comprend tous les repas, votre chambre et toutes les activités à bord, et vous pouvez calculer les pourboires (et pour moi, le pourboire recommandé est au moins la moitié de ce qu’ils devraient recevoir). Il n’est pas bon marché de boire et de jouer (c’est comme ça qu’ils gagnent leur argent – doh) et les dépenses pour l’excursion à terre et les services personnels comme les massages peuvent monter. Vous pouvez trouver des excursions à terre moins chères en négociant vous-même avec les chauffeurs locaux qui font la queue dans les ports pour vous offrir un meilleur prix (comment 5 $ par personne pour une visite de 4 heures de l’île ?) Les massages sur la croisière sur la rivière russe (Uniworld) étaient de 20 $ de l’heure. Les tarifs les moins chers sont ceux de la fin août jusqu’à Noël, mais il y a aussi de nombreuses offres de “dernière minute”. Préparez votre passeport pour pouvoir profiter de ces offres spéciales.

Mythe n° 2. Cela prend trop de temps.

Les croisières sont de toutes longueurs, de 2 jours (la Croisière vers Nulle part) à des mois.

Mythe n°3. Ils ne vont pas là où je voudrais aller.

C’est difficile à croire. Selon la Cruise Line International Association (CLIA), les croisières visitent 1 800 ports dans le monde et vont pratiquement partout où l’on peut accéder par voie d’eau. Les Caraïbes, les Bahamas, l’Alaska, les Bermudes, l’Europe, Hawaii, Tahiti, l’Orient et bien d’autres encore. Et n’oubliez pas les croisières fluviales – la Volga, le Danube, le Mississippi, l’Hudson …

Mythe n°4. Je ne suis pas libre pendant le mois de ____.

Les croisières sortent tout le temps ! Les Caraïbes sont merveilleuses toute l’année, mais certains endroits ont des restrictions. Selon la CLIA, vous ne pouvez faire une croisière en Alaska qu’entre mai et septembre ; en Europe entre avril et novembre ; aux Bermudes entre avril et octobre ; dans le canal de Panama, entre septembre et avril.

Mythe n°5. C’est trop risqué à cause des ouragans.

La saison officielle des ouragans va du 1er juin au 31 novembre. C’est la moitié de l’année. La CLIA déclare que “les navires sont équipés d’un matériel météorologique de pointe qui permet à l’équipage de connaître la position d’une tempête et de changer de cap en cas de danger”. Personnellement, j’ai fait une croisière pendant Isabel, et c’était plus sûr que d’être sur la terre ferme dans les environs. Nous avons changé de cap et nous l’avons dépassé. Mon ami Ken, qui a fait une “croisière” pendant le Vietnam, dit qu’ils plongeaient dans un ouragan pour laver le bateau. Votre capitaine sait ce qu’il fait et, vous savez comment ça se passe, avec un navire d’un billion de dollars en jeu… Bien sûr, vous pouvez vous retrouver au Belize au lieu du Grand Caïman, mais vous serez hors de danger.

Mythe n°6. Je ne suis pas sûr de choisir la meilleure croisière.

Ayant navigué sur plusieurs lignes, je vous dirai qu’elles ont toutes été de bonnes expériences et que chacune a ses avantages et ses inconvénients. Allez en ligne et regardez autour de vous. Prenez en compte le prix, les ports, les navires (taille, âge, hébergement) et les passagers (nombre, intérêts, âges, etc.). Je n’ai jamais parlé à quelqu’un qui avait fait plus d’une ligne et qui avait un “favori”.

Mythe n°7. Ces navires sont trop grands/trop petits, l’atmosphère est trop décontractée/trop fantaisiste, tout n’est qu’alcool et jeu/toutes les cultures et les musées de haut vol.

Les bateaux de croisière sont de toutes tailles, de moins de 220′ à plus de 1000′, transportant entre 100 et plus de 2600 croiseurs. Certains sont décontractés, d’autres offrent un luxe d’antan. Certains proposent des activités sans fin, comme dans un centre de villégiature, tandis que d’autres mettent l’accent sur la culture. Beaucoup proposent des conférences d’enrichissement (j’ai souvent servi comme conférencier) sur des sujets allant de l’art de la Renaissance à la planification financière stratégique, en passant par l’amélioration personnelle.

Mythe n° 8. On est traité différemment si on ne peut pas se permettre d’aller en “première classe”.

Ce mythe n’existe plus. Tous les passagers peuvent utiliser toutes les installations, même les conférenciers invités ! Le prix de la croisière est basé principalement sur la taille et l’emplacement de la cabine, et il n’y a aucun moyen de distinguer quand vous êtes en déplacement. Tout le monde dîne ensemble, et tous les services sont tout aussi courtois.

Mythe n°9. C’est trop compliqué.

Demandez à quelqu’un qui a fait une croisière de vous expliquer comment c’est en réalité. Par exemple, la tenue vestimentaire est généralement décontractée, les excursions à terre sont faciles à organiser, il y a de multiples possibilités de dîner (vous pouvez même éviter la “soirée formelle” si vous le souhaitez et manger quand même !, vous pouvez faire la lessive et le nettoyage à sec, il y a des activités pour vos enfants, vos sacs sont livrés à la porte de votre cabine … pour moi, la croisière a tous les avantages d’un voyage sans environ 90% des tracas – pas de problèmes de parking, vous ne déballez qu’une fois, beaucoup de conseils et de personnes pour vous aider, vous pouvez boire parce que le capitaine est toujours au volant.

Lors de notre récente croisière fluviale en Russie (Uniworld), nous avons été absolument “choyés”. Par exemple, à l’Ermitage, où les lignes s’étendent jusqu’à l’éternité, on nous a fait entrer par une porte latérale. Et aussi des repas incroyablement sains.

Mythe n°10. Tout ce que vous faites pendant une croisière, c’est de manger.

La prise de poids “moyenne” lors d’une croisière est de 8 livres, mais j’ai perdu du poids lors de certaines croisières. C’est une question de choix, car il y a plus d’options de nourriture saine que ce que vous pourriez trouver dans un restaurant à terre, de programmes et d’équipements d’exercice, de danse et d’options d’excursions rigoureuses. Faites des choix judicieux et vous pourrez revenir plus en forme qu’à votre départ, tant physiquement que mentalement.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *